Henry Monnier (1799-1877)

Constitution d’un catalogue raisonné de l'œuvre peint, dessiné, gravé, écrit et joué.

 

 

Figure du XIXe siècle, trop souvent liée au seul monde balzacien, Henry Monnier a bien mal mené sa petite barque sur les flots impétueux de la postérité (pour parler comme Joseph Prudhomme).  Décrit comme original et touche-à-tout, ironique et vétilleux, ambitieux et velléitaire, il ne présente pas un masque suffisamment homogène pour avoir intéressé sérieusement les biographes. Dès lors, si l'on accepte, dans une conception matérialiste de l'approche de la biographie, plutôt bourdieusienne, de s'y coller, il faut mener l'enquête. Ce qui signifie, pour un historien, de récolter les sources bien au-delà des collections publiques. Cette page est donc un appel à tous ceux qui pourraient posséder des dessins, des aquarelles et des manuscrits de ses œuvres mais aussi une partie même infime de sa correspondance : n'hésitez pas, par quelques photos, à faire partager vos trésors. 

henrymonnier@yahoo.fr 

 

Ce travail, qui en 2016 a désormais dix ans, ne peut progresser, comme tous ceux de ce genre, qu'avec l'aide de tous. Vous aurez ainsi la reconnaissance de tous les Prudhomme de notre époque, l'auteur de ces lignes le premier.

Cyrille Rollet.

 

 

 

visites